Tu as le rythme dans la peau, tu chantonnes sous la douche, tu as la bande-son parfaite pour chaque instant de ta vie ? Alors la sélection du jour devrait te plaire ! Pour ce nouveau bric-à-brac, j’ai eu envie de mettre à l’honneur des jeux vidéo indépendants qui sont centrés sur la musique : on pense évidemment aux jeux de rythme, mais tu verras que la liste est panachée, et qu’on peut trouver des jeux qui célèbrent la musique avec différents types de gameplay.

Déclinaison de jeux indépendants autour de la musique

Jeux de plateforme, jeux d’aventure, jeux narratifs, les possibilités sont infinies. Leur point commun aujourd’hui ? Une bande originale soignée, la musique au cœur du scénario, bref, des jeux indé qui te donneront envie de taper du pied en rythme. Si tu as passé des heures sur Guitar Hero ou sur PaRappa the Rapper, et si tu lis assidûment tous nos Gaming Tempo, laisse-toi surprendre par ce bric-à-brac !


1. Beatbuddy: Tale of the Guardians

(PC, Mac, Xbox One – 2013)

On commence cette sélection de jeux indépendants de musique avec un titre qui traîne dans ma bibliothèque Steam depuis des lustres ! Ce petit jeu fort sympathique allie plateforme et rythme, pour une aventure légère et amusante qui se termine en quelques heures.

Mention spéciale à la BO : on y retrouve notamment Parov Stelar, et toute une sélection de morceaux pop et electroswing qui fonctionnent très bien avec le gameplay. La notion de rythme est moins rigide que dans des titres comme Crypt of the Necrodancer, mais il faudra quand même timer certaines actions et épouser les mouvements des ennemis pour t’en sortir. J’y ai joué il y a plusieurs années et je ne sais pas s’il a bien vieilli, mais j’en garde un très bon souvenir !

À voir aussi :

Cadence of Hyrule (Switch – 2019) : le merveilleux crossover entre Crypt of the Necrodancer et Zelda, j’ai adoré !

Felix the Reaper (PC, Mac, PS4, Xbox One – 2019) : même genre de musique, mais en puzzle game !


2. Wandersong

(PC, Mac, PS4, Xbox One, Switch – 2018)

Quand musique rime avec comédie, ça donne Wandersong, ce petit jeu indé fun et coloré signé Greg Lobanov. On y suit un barde déterminé à sauver le monde grâce à son chant ! Au niveau du gameplay, on est entre un jeu d’aventure et un puzzle game, et c’est la voix du héros qui te permettra d’interagir avec ton environnement.

J’ai beaucoup aimé l’humour omniprésent dans ce jeu, et la magnifique brochette de personnages qu’on y croise. L’histoire est plus sombre qu’il n’y paraît, mais tu ne peux que t’attacher au héros, à son optimisme inébranlable et à la joie qu’il répand autour de lui. Et évidemment, la musique est superbe !

À voir aussi :

Everhood (PC, Switch – 2021) : je suis en train d’y jouer, un genre de RPG avec batailles musicales tout à fait intrigant.


3. Rhythm Doctor

(PC – accès anticipé)

Rhythm Doctor est encore en accès anticipé, mais je ne résiste pas à l’envie de t’en parler parce que la version actuelle est déjà très, très chouette. On est sur un jeu de rythme signé 7th Beat Games aux règles extrêmement simples, mais déclinées avec talent et qui gagne en complexité de niveau en niveau.

Tu y incarnes un docteur bien particulier, qui soigne les gens en t’alignant sur leurs pulsations cardiaques. Tout se joue avec un seul bouton, et la créativité tient dans la mélodie, les parasites, les perturbations de la fenêtre, la multiplication des pistes… Si tu veux mon avis, le game design est brillant, et j’ai hâte de voir arriver la version complète !

À voir aussi :

Sayonara Wild Hearts (PC, PS4, Xbox One, Switch – 2019) : déjà présenté dans un ancien bric-à-brac, une pépite !


4. The Artful Escape

(PC, Xbox Series – 2021)

Et je termine cette sélection avec The Artful Escape, le dernier bébé de Annapurna Interactive qui m’en a mis plein les yeux et les oreilles. Cette fois, on est clairement sur un jeu narratif, avec une difficulté très modérée, et on accompagne le jeune Francis Vendetti qui cherche son identité artistique en s’émancipant de l’ombre de son oncle (fameux musicien folk).

La direction artistique de ce jeu… Je ne sais même pas par où commencer ! Tout est splendide, extrêmement créatif, je ne peux même pas te dire combien j’ai pris de captures d’écran tellement tout m’émerveillait. C’est presque une expérience autant qu’un jeu (à la manière de Genesis Noir, en un sens) et j’imagine qu’il ne plaira pas à tout le monde à cause de son gameplay limité, mais si tu aimes les guitares électriques et si la bande-annonce titille ta curiosité, laisse sa chance à ce titre et régale-toi !


Et voilà, un nouveau bric-à-brac bouclé ! J’espère que cette sélection de jeux indépendants célébrant la musique t’a plu et que tu vas noter quelques titres dans un coin. Plus les années passent, et plus je porte d’attention à la bande-son des jeux, donc je suis très friande de ces jeux qui mettent la musique à l’honneur et qui construisent leur concept autour de la BO. Bon, tu connais la chanson : si tu en as d’autres à me recommander, laisse un commentaire !


6 Commentaires »

  1. Un jeu génial sur le thème de la musique rock, absolument unique, j’en ai jamais vu un comme lui depuis et lui date au moins du début des années 90 « Jumping Jack son », un jeu addictif comme beaucoup de jeu sur Amiga, le principe c’est de mettre les cases de la même couleur, couleur de ton vinyle, et tu dois aller le mettre sur ton tourne disque de la même couleur(baladeurs, cassettes,etc), et cela produit un début de musique, les ennemis sont des instruments, tu as tout un tas d’item pour les endormir, les ralentir en gros, c’est coloré, très entraînant comme jeu. Même avec les années, il est toujours fun à faire. On savait faire des jeux à l’époque ^^

    Je le dis souvent et on le fait un peu, c’est de reprendre tous les jeux amiga et les HDifier. On ne saurait plus où donner de la tête, le nombreux de pépite et je dis bien pépite, des 100ène de titres. Aucune console, même une Playstation 2 n’en possède autant.Tu as tous les genres sur Amiga, des jeux de plateforme, de logique, d’aventure, tu as tout de tout et au-delà de ce que tu peux imaginer. L’époque de la disquette , c’était quelque chose ^^

    Ce qui est fou, c’est le budget qu’ils devaient avoir à l’époque, sans doute proche du néant, alors que maintenant ils ont tout et beaucoup sont incapable de faire un jeu fun, addictif. Alors qu’il suffit de piocher dans le passé pour avoir une idée originale. Il n’y a pas besoin d’avoir un gros budget pour faire un excellent jeu, tout comme la 2D a encore sa place dans les jeux vidéo. Ce n’est pas une nécessité de courir à la 3D et au réalisme. C’est sans doute une raison pour laquelle on a pas mal de jeux moyens à l’heure actuelle, des bonnes idées mais pas suffisamment réfléchies, ou on ose pas.

    Les guitar héro et rockband, et en plus j’avais acheté la guitare en plastique qui coûtait une blinde et tout ça au finale, ils n’en font plus. Voilà ce que c’est aujourd’hui. Tu achètes du matériel et après tu peux le ranger au placard.

    • Il a l’air vraiment cool, Jumping Jack Son ! C’est vrai que j’ai rarement croisé des jeux Amiga remis au goût du jour 🙂 Du coup c’est un univers entier que je ne connais pas, mais ça m’intrigue !

      Ah oui tiens, j’avais aussi un Guitar Hero, avec la manette à brancher sur la DS 🙂

  2. Les brics à bracs ce sont toujours des articles où tu sais que tu vas découvrir plein de nouvelles choses 😉 The Artful Escape a l’air génial !

    Je me souviens plus si je te l’ai déjà dit mais merci de m’avoir fait découvrir Genesis Noir et Felix the Reaper 😀

Laisser un commentaire