Bien le bonjour ! Tu l’attendais impatiemment, il m’a donné du fil à retordre, mais ça y est, il est là, tout beau, tout neuf, c’est le désormais traditionnel Top 5 des jeux indé sortis sur PC en 2020 ! L’année dernière, en recevant cette mission infernale, j’avais décidé de poser un cadre assez précis, et j’ai gardé les mêmes bases cette année. On se concentre donc exclusivement sur les jeux PC de studios indépendants sortis pour la première fois en 2020 (je me suis fait avoir en testant notamment Not for Broadcast qui est encore en accès anticipé, ou Over the Alps, qui a débarqué sur Steam cette année, mais existait déjà sur Apple Arcade depuis 2018. Deux chouettes jeux, mais pas éligibles pour cette liste, donc !). Ça peut paraître arbitraire, mais déjà avec ces critères, je n’ai aucune chance d’être exhaustive !

Je rappelle également que, comme tout le monde, j’ai mes préférences en matière de types de jeux. Tu ne trouveras donc aucun jeu d’horreur dans cette liste, et encore moins de FPS/TPS, puisque je suis exceptionnellement nulle dans l’un comme dans l’autre et que je serais donc bien mal placée pour décider quel jeu mérite plus sa place sur le podium qu’un autre. Bon, ça va faire deux ans que je suis là, tu commences à me connaître ! Il y aura du narratif, du puzzle, de l’enquête, de l’aventure, du party-game, de l’exploration, du rogue-lite… J’ai quand même essayé de ratisser large.

Mon classement des meilleurs jeux indé sortis sur PC en 2020

Je te spoile d’avance sur un point : aucun des jeux sur le podium de cette année n’était dans le Top 5 de mes attentes pour 2020. Et pour cause : Lost Words: Beyond the Page est pour l’instant une exclu Google Stadia (autant te dire que je n’ai pas Google Stadia), Way to the Woods a été retardé, j”ai eu du mal avec The Suicide of Rachel Foster... Et j’ai trouvé The Gateway Trilogy et Best Friend Forever tout à fait sympathiques, mais d’autres titres que je n’avais pas forcément vus venir m’ont conquise davantage. C’est très difficile d’avoir une vraie visibilité sur les sorties indé : j’ai une vingtaine de jeux annoncés dans ma liste de souhaits que je contrôle régulièrement, mais beaucoup ne font aucun pronostic sur la date de sortie ou repoussent régulièrement les délais. Je ne m’en plains pas, je préfère mille fois que les développeurs prennent leur temps pour soigner leurs projets, et la situation de cette année n’a évidemment aidé personne de ce côté-là.

Mais trêve d’enfonçage de portes ouvertes, il y a quand même eu de magnifiques sorties indé cette année, et je peux te dire que je me suis régalée (le choix a été dur) ! J’ai fait une véritable razzia sur les soldes Steam en novembre, et j’ai testé en tout une bonne trentaine de jeux éligibles (je prends mon rôle beaucoup trop au sérieux, c’est officiel). Prépare-toi donc à une avalanche de recommandations ! Oh, et dernière remarque : l’année dernière, j’avais publié mon Top début novembre, et plusieurs titres étaient prévus pour une sortie courant décembre. Du coup, cette fois-ci, j’ai attendu le dernier moment et je n’ai pas d’autre jeu en tête qui devrait sortir avant Noël… Si tu en as vu passer, je veux bien l’info !


5. Carto

À la cinquième place, j’ai envie de te parler de Carto ! Ce petit jeu du studio indépendant Sunhead Games à Taiwan est une petite pépite de douceur et d’ingéniosité. Il est sorti le 27 octobre sur PC, Xbox One, PS4 et Switch, je l’attendais avec impatience et je n’ai pas du tout été déçue du voyage. On y fait la connaissance de la jeune Carto qui se découvre un pouvoir de navigation insolite : en déplaçant et retournant des cases sur sa carte du monde, la voilà capable de modifier la géographie des lieux ! 

Le jeu se concentre sur des mécaniques très simples (deux cases ne peuvent se toucher que si elles partagent le même type de terrain, par exemple), mais la difficulté augmente progressivement. La prise en main est immédiate, et j’ai adoré découvrir petit à petit toutes les possibilités de ce gameplay. La direction artistique est adorable, j’aime beaucoup ce visuel un peu enfantin et très soigné. Je trouve l’écriture très chouette aussi, les peuples que Carto croise sur sa route ont un côté décalé, attachant, parfois un peu absurde qui me plaît beaucoup.

Dans l’ensemble, je dirais que c’est un jeu qui peut tout à fait s’apprécier en famille : il se finit en quelques heures, le visuel peut plaire aux petits comme aux grands et les puzzles restent raisonnables (je n’ai pas du tout eu besoin d’aller chercher la solution ailleurs, c’est toujours une bonne nouvelle). De mon côté, je suis sous le charme de ce titre tout doux, et j’aimerais beaucoup voir ce même concept exploité dans d’autres jeux (peut-être avec un niveau de difficulté un peu plus poussé) !

Puzzle games – mentions honorables :

top inde puzzle

  • LooK INside : déjà présenté ici, ce Point’n Click est une très jolie surprise et j’ai hâte de voir arriver l’épisode 2 !
  • Creaks : j’ai vraiment hésité à le mettre sur le podium, la DA est fabuleuse et Amanita ne cesse de m’enchanter !
  • Assemble with Care : déjà présenté aussi, il est un peu simple mais parfait pour un moment de détente.
  • I am Dead : autre très jolie surprise, peut-être un peu redondante sur la fin mais avec une jolie originalité et des personnages forts.
  • The Pedestrian : je ne l’ai pas encore terminé, mais le concept de base est sympathique, entre panneaux de signalisation et jeu de plateformes.
  • Filament : sympathique mais bien plus dur, je me suis fait de gros nœuds au cerveau avec ce jeu exigeant.
  • When the Past was Around : un joli jeu narratif, simple mais dont j’ai adoré l’identité visuelle.

4. Biped

En quatrième position de ce Top 5 des meilleurs jeux indé sur PC de 2020, j’ai décidé de placer Biped, dont j’ai déjà parlé dans un bric-à-brac. J’y ai joué avec l’ami Pypy, on était archi-nuls, et qu’est-ce qu’on a ri ! Le principe est pourtant très simple : tu contrôles un petit robot sur deux pattes, et chaque patte est dirigée séparément (par les joysticks, si tu joues avec une manette). On est donc sur un party-game en coopération, basé sur la physique, et quand se déplacer vers l’avant est déjà un défi, je te laisse imaginer ce que ça donne quand on doit se passer des objets pour les lancer sur une cible.

Si je mets Biped à l’honneur aujourd’hui, c’est parce qu’il est vraiment bien exécuté : de jolis graphismes très colorés, une ambiance assez Nintendo dans l’esprit, avec des petits robots tout à fait attachants, et des niveaux variés, qui repoussent constamment les limites des joueurs. Il y a aussi différents choix de difficulté (avec des niveaux experts qu’on peut débloquer après avoir fait la mission de base), un peu de customisation, et un mode solo (même si tout l’intérêt est évidemment de partager le plaisir).

C’est signé NExT Studios (le studio à l’origine de Unheard, que je mentionnais dans mon Top 2019 et qui est dans un tout autre registre), et c’est disponible également sur PS4 et Switch. Si tu aimes passer des heures sur le même niveau et choper des scores minables (ce qui n’est pas du tout notre expérience de jeu, évidemment. Non mais t’aurais dû nous voir, sur ces cases qui disparaissent si tu ne marches pas en alternant les couleurs, on a cru qu’on devenait fous… Mes abdos s’en souviennent), fonce essayer ce jeu, c’est un régal !

Jeux de coopération – mentions honorables :

top indé 2020 jsug

  • Haven : histoire centrée sur la relation de couple et graphismes très sympa, je ne l’ai pas encore fini mais jusqu’ici il me plaît bien malgré son côté un poil répétitif !
  • Mad Experiments: Escape Room : c’est finalement assez rare de trouver de bons escape games à plusieurs en ligne, et celui-ci est franchement pas mal.
  • PHOGS! : je n’ai pas eu le temps de l’essayer, mais il a l’air d’être dans le même esprit que Biped !

3. LUNA: The Shadow Dust

On arrive dans le trio de tête, et il est grand temps que je te parle de LUNA: The Shadow Dust. C’est un Point’n Click, premier titre de Lantern Studio, kickstarté avec succès et sorti en début d’année sur PC, Mac et Switch. Tu y contrôles un jeune garçon et son drôle de compagnon à fourrure à travers des niveaux oniriques, qui dépeignent progressivement une belle histoire d’amitié et de courage. Deux particularités m’ont poussée à le mettre sur le devant de la scène aujourd’hui : sa direction artistique de folie et la puissance de son scénario raconté sans une seule ligne de texte.

Les développeurs ont fait le choix de faire tous leurs dessins et animations à la main, et le résultat est clairement à la hauteur des heures investies. Les cinématiques sont d’une beauté dingue, grâce à ce trait de crayon et à une bande-son envoûtante. LUNA est une pépite visuelle et auditive, et j’ai adoré le fait qu’aucun texte ne vienne parasiter cette alchimie. Du coup, l’histoire se raconte autrement, par les variations de la musique, par les gestes des personnages. On comprend progressivement l’intrigue et on se laisse bercer, jusqu’à ce final qui m’a fait monter les larmes aux yeux.

Alors oui, le jeu est court (mais j’en ai vraiment marre de ce discours de « je ne veux pas payer 20 € pour 3 heures de gameplay » : la valeur d’un jeu ne tient pas uniquement à sa durée de vie, et là je crois qu’on peut tous reconnaître le travail et l’investissement des développeurs !), les personnages bougent un peu lentement et certaines énigmes traînent la patte à cause de ce manque de rapidité. Mais j’ai très vite balayé ces points pour m’émerveiller de l’atmosphère, des tableaux successifs, de la diversité des puzzles et (tu l’auras compris) de la direction artistique. Si tu aimes les jeux narratifs, je crois que LUNA a tout à fait sa place dans ta collection, et tu me diras des nouvelles de ses cinématiques !

Jeux narratifs – mentions honorables :

top indé narratif jsug

  • If Found… : ce jeu mérite qu’on s’y attarde, pour son message fort et la beauté de son ambiance.
  • Wide Ocean, Big Jacket : j’ai beaucoup aimé sa narration tout en dialogues, il est très court mais ses personnages vibrent de réalité.
  • Call of the Sea : un super jeu d’énigmes avec une histoire intrigante et une direction artistique très propre !
  • The Gateway Trilogy : il était dans mes attentes de cette année et le remake des deux premiers épisodes vaut le coup, même si le troisième manque à l’appel côté qualité du scénario.
  • Best Friend Forever : mignon comme tout et très inclusif, un joli jeu qui mériterait un rééquilibrage mais propose une jolie idée.
  • The Flower Collectors : j’ai trouvé très peu de jeux d’enquête cette année, et celui-ci a un chouette parti pris narratif.
  • Metamorphosis : un jeu de niche, mais chouette à faire si tu aimes la bibliographie de Kafka.
  • Tell Me Why : toujours pas fait, mais je le mets dans la liste puisqu’il a beaucoup plu à P-Y !

2. Spiritfarer

Mais quel chemin parcouru par Thunder Lotus depuis le premier jeu de ce studio Montréalais ! J’avais acheté Jøtun à l’époque, qui était déjà très beau visuellement mais assez lassant (un genre de jeu d’aventure avec de nombreux boss à combattre). Puis ils ont sorti Sundered, que je n’ai pas testé mais qui est décrit comme un Metroidvania, toujours avec le même dessin inimitable et un peu plus apprécié des joueurs. Et là, troisième sortie du studio, dans un registre encore différent : Spiritfarer, un jeu d’exploration et de gestion qui fait la part belle à la narration et qui sublime encore le style graphique de Thunder Lotus. Cette fois, le retour est unanime : les avis positifs pleuvent, et ce n’est pas moi qui vais les contredire !

Dans Spiritfarer, tu incarnes une jeune passeuse d’âmes, chargée de récolter les esprits tourmentés et de les aider à passer de l’autre côté. À bord de ton bateau, tu devras donc explorer une carte en constante expansion, accoster sur des îles pour y trouver ressources et personnages, et gérer ton microcosme au mieux (en construisant des bâtiments, des matériaux, en cuisinant des bons petits plats et en faisant ton maximum pour contenter tout le monde). Tout me plaît dans ce jeu : le dessin splendide, le soin apporté aux animations, la diversité et la complexité des personnages que tu rencontres, le souffle d’aventure, la multitude de quêtes et d’activités (qui te pousse à jouer pendant des heures sans t’en rendre compte), l’équilibre parfait de ce scénario à la fois triste et doux…

J’ai hésité à le mettre en première position de ce Top 5 des jeux indé sur PC de 2020, parce que je n’ai rien à lui reprocher et que je suis totalement sous le charme de la direction artistique, de la musique, de l’écriture et de l’atmosphère. C’est un jeu à part, aux messages très forts et qui ne te laisseront pas insensible (quel déchirement de devoir dire au revoir à un personnage que tu as appris à aimer !), à l’univers riche et au gameplay totalement addictif. J’y ai consacré une bonne vingtaine d’heures, et je vais facilement doubler ce score avant d’avoir fait le tour de ce titre fascinant !

Jeux d’aventure – mentions honorables :

top indé aventure jsug

  • Ori and the Will of the Wisps : il aurait aussi pu figurer dans le Top 5, si ce n’est que j’en garde finalement un souvenir un peu flou.
  • Röki : un titre très sympathique, qui nous plonge dans le folklore nordique avec talent. J’ai beaucoup apprécié le voyage et le scénario !
  • Raji : magnifique visuellement, avec un scénario un peu jumeau de Röki mais dans un contexte très différent (en Inde), j’ai par contre été moins emballée par les contrôles et la fin abrupte.
  • El Hijo : je suis très mauvaise en infiltration, mais le style visuel est charmant, il faudra que je m’y penche plus sérieusement.
  • Summer in Mara : tout n’est pas parfait dans ce titre, mais il a de belles idées et il est en constante amélioration !
  • Neversong : un jeu de plateformes qui explore des thèmes très durs, je ne l’ai pas encore terminé mais il me plaît bien pour l’instant !

1. Hades

Bon, trêve de plaisanterie, place au numéro 1 ! Je ne fais pas forcément preuve d’originalité en plaçant Hades en tête de ce classement, ce bijou de Supergiant Games est très plébiscité cette année, mais voilà, je choisis d’en rajouter une couche. Si par hasard tu n’en as pas encore entendu parler, Hades est un rogue-lite de haut vol, fraîchement sorti d’accès anticipé et qui te propose de t’échapper des Enfers en parcourant les régions emblématiques de la mythologie grecque. Aidé par certains dieux, piégé par d’autres, tu devras faire confiance à tes armes redoutables et à tes talents d’esquive pour venir à bout de ce périple diabolique !

Ce jeu est tellement addictif ! La direction artistique est léchée, on reconnaît la patte des anciens jeux de Supergiant Games mais de manière encore plus aboutie, tant dans le dessin que dans la musique. L’univers est très travaillé, avec une multitude de personnages, d’objets, de lieux, d’ennemis qu’on peut croiser et étudier pour alimenter notre guide. Le gameplay est brillant, avec différentes attaques toutes plus redoutables les unes que les autres, une excellente maniabilité et une configuration qui permet beaucoup d’approches différentes (plus agressives ou défensives selon les joueurs).

Mais surtout, là où Hades fait très fort, c’est dans sa rejouabilité. C’est souvent ce qui différencie les bons rogue-lite des mauvais : si on tombe dans un côté répétitif, on risque bien de perdre du monde en route. Mais là, l’équilibre entre les talents qu’on récolte de manière durable et ceux qu’on perd à chaque mort (ainsi que les badges, qu’on peut choisir d’équiper) est si maîtrisé qu’aucune expédition ne se ressemble. Pour augmenter cette impression d’évolution constante, le lobby se modifie également au fil du temps, le scénario suit son cours et on n’a jamais l’impression d’être mort pour rien. La durée de vie en devient colossale, et j’adore ce mélange de combat et de stratégie qui nous maintient dans une tension constante ! Bref, voilà un jeu qui a su profiter de son accès anticipé pour gommer toutes les aspérités et enrichir son univers, je suis simplement bluffée par le résultat et je ne peux que t’encourager très fortement à lui laisser sa chance, sur PC ou sur Switch !

Jeux d’action – mentions honorables :

top jeux 2020 indé action

  • ScourgeBringer : j’ai aimé l’univers et les graphismes, mais ce rogue-lite m’a justement lassée dans son côté répétitif.
  • Pumpkin Jack : pas eu le temps de le tester malheureusement, mais il a l’air très chouette !

Ça y est, on arrive au bout de ce Top 5 des jeux indé de 2020 sur PC ! J’ai encore une fois bien triché, en te présentant non pas 5, mais bien 30 jeux qui valent le coup d’œil. Évidemment, plein d’autres titres ont échappé à mon radar (et je compte sur toi pour me les citer en commentaire), mais je trouve qu’on a eu droit a une sacrée année 2020 du côté des sorties indé, malgré les difficultés et les aléas de cette période bien étrange. Et toi, quel est ton GOTY indépendant ?


9 Commentaires »

  1. C’est un Top 5 multiplié. J’ai fait quelques jeux indépendant cette année mais ce sont des anciens.

    -J’ai fait les 4 Trines. Tous bons même si le 3 était court et demandait une suite.

    -Wonder boy mais pas facile à prendre en main, j’ai chié des clous sur certaines phases de saut par contre monster boy est juste excellent et long.

    -Guns, gore & cannoli 1 et 2, ce sont des graphismes comme une bd, c’est ultra beau et le gameplay est vraiment bon, c’est un défouloir de pan pan, pas une énorme durée de vie mais jeu très sympa.

    -Brothers : a tale of twoo sons, cela a vieillit mais un jeu touchant.

    -Hollow knight, un jeu avec une durée de vie énorme, c’est grand, varié, tout est bon comme dans le cochon. il est aussi un peu mon Goty.

    Le Goty de l’année c’est Ghost of a tale. pourquoi ?, parce qu’il est en version physique, à moins de 20 euros. Ce jeu est juste incroyable pour un jeu indé. Dès les premières secondes du jeu, tu t’en prends plein la gueule, une petite souris dont le maniement est fluide. Il a quelques petits défauts mais je ne les dirai pas parce que le reste est tellement énorme, que tous le monde doit avoir ce jeu. Il est une pépite.

    Je ne le dirai jamais assez quand on crée un jeu vidéo soit c’est pour se faire du pognon et tu ne vises que ça, soit tu veux marquer l’histoire des jeux vidéos et Ghost of a tale marque l’histoire des jeux vidéos, mais on ne parle pas assez de ce jeu. Et le second est en préparation, car la fin du premier sera la continuité du second. En gros tu es obligé de connaitre le 1 pour passer à l’autre.

    Et l’année qui arrive ce sera knights and bikes et street of rage 4 , pumpkin jack en autre

    Et en 2021 de très gros jeux indés vont débarquer. Je pense qu’on va passer une étape importante . De ce que j’ai vu, certains vont envoyer du rêve !

    • Haha oui, je ne peux pas m’empêcher de rajouter plein de titres dans mes top 🙂

      Ravie que tu aies aimé Hollow Knight, c’est un énorme coup de coeur pour moi aussi ! Et j’ai hâte de voir sortir la suite 🙂 Et effectivement, Brothers a vieilli mais il a encore de jolies idées !

      Ghost of a tale est dans ma bibliothèque depuis quelques temps, il faut vraiment que je le teste ! 🙂 Je ne savais pas qu’une suite était prévue, je vais tâcher de le tenter rapidement alors !

      J’espère que Knights and Bikes te plaira 😉

  2. Coline, mais comment fais-tu pour trouver autant de pépites intéressantes (sans parler du temps pour y jouer) ? Franchement, c’est impressionnant, et tu nous as fait là une super sélection qui peut plaire à beaucoup. Et comme à chacun de tes articles, cela donne vraiment envie ! Carto est hyper sympathique dans son concept et les dessins sont hyper mignons. Dans les mentions honorables, j’avais entendu parler de Creaks dont l’atmosphère m’intrigue beaucoup. I am dead aussi.

    Biped semble vraiment cool pour avoir les jeux en coop, ça change un peu. Haven aussi me tentait bien, mais je n’ai pas encore testé.

    LUNA a juste l’air magnifique et adorable, avec un petit côté Miyazaki je trouve. Et le dessin à la main se ressent, c’est vraiment d’une beauté dingue. J’essayerai de voir si je peux le faire tourner sur mon PC. Et beaucoup de tes mentions honorables en jeux narratifs font de l’oeil, je ne les connaissais quasiment pas !

    Moi qui ne suis a priori pas du tout attirée par les jeux de gestion, Spiritfarer me tenterait bien pour essayer, par les thèmes, le design, et les différentes missions à accomplir.. c’est vraiment le genre de jeu auquel tu ne t’attends pas, mais qui intrigue ! (Röki est aussi sur ma liste à venir, bon, voilà, il va falloir faire des listes pour retenir tout cela).

    Hadès, je l’avoue, malgré son grand succès et qu’il soit ton top 1, me tente moins. Je n’ai jamais fait de rogue-lite et pas sûre que le genre m’attire, mais l’univers mythologique est toujours génial à exploiter.

    Tes recommandations et tes découvertes sont toujours géniales et intrigantes Coline. Merci encore !

    • Ah ben honnêtement, c’est un travail de veille qui se fait sur toute l’année 🙂 s’abonner aux studios, garder l’oeil ouvert sur les sorties annoncées, et là j’ai bien passé 4-5 semaines à faire un marathon de jeux, pour en lancer un maximum sur ceux qui m’intéressaient ! J’ai tendance à partir un peu trop à fond dans ce que j’entreprends… 😉

      Pour Carto, Creaks et I am Dead, tu peux y aller sans crainte ! Biped est vraiment hyper drôle, et Haven pour l’instant je n’y ai joué que quelques heures, la narration est chouette (je suis moins convaincue par le gameplay). Et LUNA, c’est vraiment un de mes coups de coeur de cette année ! Il est splendide !

      Le côté gestion de Spiritfarer reste assez mesuré, il y a aussi un gros aspect exploration et narration, donc ça a de bonnes chances de te plaire je pense 🙂

      Et pour Hades pareil, je pense que c’est une excellente porte d’entrée pour les rogue-lite, justement parce que sa rejouabilité est énorme et que chaque run est très différent des autres ! Des fois, j’aime bien foncer dans le tas et taper tout ce qui bouge héhé.

      Merci beaucoup pour ce retour si complet en tout cas, ça fait vraiment chaud au coeur ! Avec tout le temps que j’ai passé sur ce top, cet accueil me fait trop plaisir 🙂

  3. Tu es vraiment incollable Coline ! Il n’y a absolument aucun jeu que je peux te recommander étant donné que le peu de jeu indé que j’ai fait c’est grâce à toi 😉

    Je me répète mais c’est toujours un plaisir de te lire, tes conseils sont très précieux. JSUG s’est beaucoup renforcé avec toi. Tous les 5 vous êtes un peu la dream team du JV 🤩🤣

Laisser un commentaire